L'UNION CHEZ LES PALIKOURS

 

 

 

 

 

L'union ne peut avoir lieu qu'entre adultes. Elle n'est pas autorisée au jeune de moins de 18 ans, mais il arrive souvent qu'il y ait des cas exceptionnels. Par exemple le jeune prétendant doit avant tout faire ses preuves et démontrer ainsi sa capacité a travaillé tout seul, faire un abattit, construire un carbet, chasser et pêcher etc…
Pour prouver ainsi à la future belle famille, qu'il est en mesure de s'occuper d'un foyer.
Le jeune homme fait part à ses parents de son intention de prendre une femme en leur précisant l'objet de son désir qui, en général se situe dans le cadre d'une union exo clanique, cela signifie qu'un enfant garçon ou fille, appartient au clan de son père et doit obligatoirement épouser quelqu'un d'un clan différent du sien sous peine d'inceste.
Les parents du jeune homme font la demande auprès des parents de la jeune fille. C'est le père du jeune homme qui doit s'exprimer, puisque chez les Palikours, il y a une manière très particulière de s'exprimer et seul le père de famille est habilité à le faire .

Le jour de l'union les Palikours font la fête en dansant, chantant et surtout en buvant beaucoup de WANHSKA ou Cachiri.

Le Capitaine du village prodigue des conseils au jeune ménage. Le couple doit obligatoirement vivre pendant quelque mois chez les parents de la jeune femme, puis l'homme doit construire leur carbet près de celui de son beau-père. Pour la construction du carbet, les jeunes font appel au chamane pour y mettre un ou deux gardiens pour veiller sur leur ménage.

Pendant leur vie commune, le Capitaine ou un conseil de sages peut intervenir à la demande d'un ou des membres de la famille.

Des punitions publiques peuvent être attribuées à l'un ou l'autre partenaire selon l'importance des responsabilités. Le coupable peut être lié accroché par les mains et recevoir des coups de liane de la part du Capitaine ou d'un ancien du village heureusement ou malheureusement cette tradition à presque ou totalement disparue.